Les complémentaires santés abandonnées par les français ?

La situation est alarmante et a des conséquences directes sur l’état de santé de la population française : les français boudent les complémentaires santés. Cette tendance concerne surtout les personnes en situation financière vulnérable et les retraités. Le contexte actuel inquiète au plus haut point les autorités. Quelles sont les causes de ce « recul » ?

banqueassur44

Les seniors sont de plus en plus nombreux à se passer des complémentaires santés

Après le départ à la retraite, les seniors sont confrontés à une baisse de leur revenu financières. Ces difficultés liées à l’argent ont pour conséquence sur les complémentaires santés, car les personnes âgées décident de s’alléger de celles-ci. Effectivement, près de 3 millions de français ont décidé de se passer des complémentaires santés, en 2012, fautes de moyens financiers. Et la plupart de ceux qui l’abandonne sont des séniors. La première conséquence de cette diminution de personnes couvertes est le recul de l’accès aux soins car les principaux concernés renoncent à se faire soigner

Une autre solution est possible, au lieu d’abandonner les complémentaires santés

Opter pour une formule limitée à l’hospitalisation est devenue monnaie courante depuis ces quelques années. Les formules proposées pratiquant des tarifs variés proportionnellement en fonction du degré de la garantie et de l’âge du senior. Surtout pour les séniors qui se retrouvent dans la situation où plus l’âge avance, plus les risques liés à la santé s’accroissent. .

Quoi qu’il en soit le constat est que, malgré cette solution, les français non couverts par une mutuelle santé sont de plus en plus nombreux et pourrait atteindre des sommets inquiétants d’ici quelques années, si des mesures ne sont pas prises par les autorités compétentes.

La proportion des individus en situation financière vulnérable ayant une tendance à augmenter, que ce soit les chômeurs, les retraités ou les populations dites « pauvres », le gouvernement devrait prêter une attention particulière concernant la facilité à l’accès aux soins. Le gouvernement sera attendu au tournant. Le pari du « soins pour tous » est en train de devenir une utopie.