Mutuelles santé : le remboursement des complémentaires santés sur l’optique et le dentaire, objet de mécontentements de la part des assurés ?

Le remboursement sur l’optique et le dentaire font l’objet de vives critiques de la part des assurés. Malgré l’implantation des réseaux de soins dans le but d’une réduction des dépenses générées et des offres de services revisitées pour satisfaire les clients. Quelles sont alors le raisons sur ce mécontentement ? Précisions sur ce point délicat.

santeforme40

L’optique et le dentaire des domaines très onéreux pour les assurés

Malgré les mesures prises par les professionnels de ces deux domaines médicaux, les frais dentaires et optiques demeurent les principaux thèmes pointés comme onéreux et mal remboursés par les assurés concernés. La sécu, déjà ne rembourse pas à sa juste valeur les patients dans ces 2 domaines précis, les complémentaires santés ne font pas mieux. La prise en charge ainsi que les couvertures des prix sur l’optique, par exemple, ne sont pas totalement couvert par la mutuelle. C’est l’assuré lui-même qui prendra en charge la majeure partie des dépenses.

Beaucoup d’adhérents des mutuelles santés ne connaissent pas l’existence des réseaux de santé

Les réseaux de santés ont été mis en place en vue d’une réduction des dépenses et d’une amélioration en matière d’offre de santé. En effet, plusieurs adhérents ne savent pas qu’ils peuvent bénéficier d’une réduction et d’une négociation de tarifs grâce aux réseaux de santé.

Malgré une volonté de l’amélioration des tarifs et des services proposés par les mutuelles santés ainsi que des complémentaires santés, nombreux sont les clients qui ne sont pas satisfaits de leurs complémentaires santés. La proportion des non convaincus par ces dispositions a atteint une ampleur non négligeable. La couverture en matière d’optique-lunetterie et dans le domaine dentaire est perçue comme étant minimale par les adhérents aux mutuelles. Des mesures par rapport à cette satisfaction généralisée des concernées devraient être prises par les différentes compagnies et institution du marché des mutuelles santés. L’état devrait aussi prendre ses dispositions pour désengorger ce domaine. Affaire à suivre